Santé

Taux de mortalité COVID-19: « La pire erreur de calcul dans l’histoire de l’humanité »


Enseignements de santé publique tirés des biais de surestimation de la mortalité due aux coronavirus

Ce mois-ci, le Dr Ronald B. Brown a fait publier un article audacieux dans Disaster Medicine and Public Health Preparedness, intitulé, de façon conservatrice,: Public health lessons learned from biases in coronavirus mortality overestimation  (Cambridge University Press)


« Le sujet de cet article est pour le moins dérangeant, même s’il n’est pas aussi évident d’après le titre », m’a dit le Dr Brown dans un courriel.

« Le manuscrit cite « le pistolet fumant » [« Smoking Gun », des preuves documentées montrant que la réaction excessive du public à la pandémie de coronavirus était basée sur la pire erreur de calcul de l’histoire de l’humanité, à mon avis. Mon manuscrit a fait l’objet d’un processus intensif d’examen par les pairs. Vous êtes le premier média qui a répondu à mon invitation ».

Il n’est malheureusement pas surprenant que les médias n’aient pas fait sonner le téléphone du Dr Brown pour lui demander des interviews. Le résumé, en lui-même, contient une déclaration importante:


« Les résultats de cette évaluation critique révèlent une information biaisée et un biais de sélection dans la surestimation de la mortalité due aux coronavirus, très probablement causé par la classification erronée d’un taux de létalité de l’infection grippale (IFR) en taux de létalité des cas (CFR) ». Le Dr Ronald Brown, PhD, épidémiologiste

N’est-ce pas ce que nous avons observé ?

Selon eux, le nombre de personnes qui seraient enterrées en masse dans des « tombes COVID-19 » correspond davantage au nombre de personnes qui se sont simplement retrouvées avec une toux et de la fièvre.

Le Dr. Brown a ajouté que les documents du CDC et de l’OMS montrent que le taux de mortalité de la grippe était similaire à celui du coronavirus.

Ceci signifie que les confinements étaient inutiles.


Dans son article, il se demande pourquoi la saison grippale 2017-2018 aux États-Unis n’a pas « reçu la même couverture médiatique que celle de la COVID-19 ».

Il souligne que « la précision des tests de coronavirus qui ont été effectués à la hâte pendant la pandémie était jusqu’alors incertaine ».

Et il explique comment les médias ont commencé à mettre l’emphase sur l’augmentation des cas de coronavirus tout en ignorant la diminution des taux de mortalité.

Une grande partie de l’article examine comment le confinement et la distanciation antisociale ont apparemment eu peu ou pas d’effet sur la diminution des décès dus au COVID-19.


Il affirme que « la croyance du grand public voulant que ces mesures aient contribué à la diminution du taux de mortalité due aux coronavirus se présente peut être comme une erreur post hoc si la baisse de la mortalité était en fait due à la surestimation des décès dus aux coronavirus ».

S’exprimant sur les dommages causés par les mesures de lutte contre la pandémie, M. Brown écrit:

« Il convient de réévaluer les aspects éthiques de la mise en œuvre de campagnes de santé publique basées sur la peur, afin de déterminer les conséquences néfastes que ces stratégies peuvent causer ».

Son rapport inclut cette carte mentale décrivant la façon dont nous avons tous été mentalement perturbés:

Vous pouvez lire l’article complet du Dr Brown sur le site de Cambridge University Press  Il rejette succinctement toute idée selon laquelle l’engouement pour le coronavirus ait quelque chose à voir avec le bien-être de la population.

Comme Albert Camus l’a mis en garde : « Le bien-être du peuple en particulier a toujours été l’alibi des tyrans, et il offre de plus l’avantage de donner bonne conscience aux domestiques de la tyrannie«.

Ronald B. Brown et John C. A. Manley


John CA Manley  a passé plus d’une décennie à écrire des fantômes pour des médecins, ainsi que des naturopathes, des chiropracteurs et des médecins ayurvédiques. Il publie les  COVID-19 (84) Red Pill Posts  – un bulletin d’information par courrier électronique dédié à empêcher les gouvernements du monde d’utiliser une pandémie exagérée comme excuse pour violer notre liberté, notre santé, notre vie privée, nos moyens de subsistance et notre humanité. Il écrit également un roman,  COVID-27: A Dystopian Love Story . Vous pouvez visiter son site Web à:  MuchAdoAboutCorona.ca

Source : https://www.globalresearch.ca/


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Achetez vos livres sur Amazon via ce site





























Votre aide est importante pour continuer...


SCANDAL - Les Hathor Actus © Elishean/2009-2020



ut justo ipsum vulputate, commodo leo. ultricies mattis elementum felis lectus risus
%d blogueurs aiment cette page :