Santé

Un vaccin COVID 19 pourrait ne jamais être développé


Les grands médias se sont emparés des résultats d’une recherche révolutionnaire produite par l’Imperial College de Londres hier, affirmant que les conclusions de l’étude selon lesquelles les anticorps du COVID-19 se dégradent au cours des mois suivant l’infection ont fait voler en éclats la Déclaration de Great Barrington.

Une déclaration arguant que l’immunité des troupeaux serait pratiquement impossible à établir sans l’aide d’un vaccin pouvant provoquer une réponse plus forte du système immunitaire.


Eh bien, mercredi matin, alors que le gouvernement américain a conclu un accord pour acheter pour 375 millions de dollars un médicament expérimental à base d’anticorps du COVID-19 d’Eli Lilly, suite à des résultats d’essais douteux, une équipe de scientifiques de premier plan au Royaume-Uni a averti que la recherche d’un vaccin pourrait être compliquée par une première série d’essais “imparfaits”.

En fait, les membres du groupe de travail britannique sur les vaccins ont averti dans un article publié dans le Lancet qu’un vaccin pleinement efficace pourrait ne jamais être développé, et que les premières versions des vaccins approuvés pourraient ne pas fonctionner pour tout le monde.


Cette lettre est clairement un effort pour tempérer les attentes de la population, car un nombre croissant de recherches montrent que l’immunité au COVID-19 est plus compliquée que beaucoup ne le soupçonnent, alors que le président Trump continue d’insister sur le fait qu’un vaccin sera disponible dans les semaines à venir, alors qu’il se bat pour sa réélection. Récemment, Pfizer, l’actuel leader américain, a vu son PDG retarder la publication des données des essais qui étaient attendues pour la fin de la semaine.



Il est important de noter que l’équipe a averti qu’il pourrait ne jamais y avoir de vaccin fonctionnel :

“Cependant, nous ne savons pas si nous aurons un jour un vaccin. Il est important de se garder de toute complaisance et de tout optimisme excessif”, a déclaré Kate Bingham, la présidente de la UK Vaccines Taskforce.

“La première génération de vaccins sera probablement imparfaite, et nous devons nous préparer à ce qu’ils ne préviennent pas l’infection mais réduisent plutôt les symptômes et, même alors, pourraient ne pas fonctionner pour tout le monde ou pour longtemps”. Le groupe de travail a ajouté que “beaucoup, et peut-être même tous” les projets de vaccins actuellement en cours pourraient échouer.

Les lecteurs peuvent trouver la lettre dans son intégralité (texte reproduit et traduit avec l’aimable autorisation du Lancet) sur le site source de l’info :
https://www.aubedigitale.com/des-scientifiques-britanniques-de-renom-avertissent-que-beaucoup-voire-tous-les-projets-de-vaccin-contre-le-covid-19-pourraient-echouer-la-premiere-generation-risque-detre-imparfaite/


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Achetez vos livres sur Amazon via ce site
































Votre aide est importante pour continuer...


SCANDAL - Les Hathor Actus © Elishean/2009-2020



Praesent ut id ut ultricies Lorem Donec
%d blogueurs aiment cette page :